HTML5, Flash – Deux technologies pour le webdocumentaire


HTML5 meets 3wdocsCopyright© thewildernessdowntown.com

Aujourd’hui, Flash est devenu un standard de fait, imposé brillamment depuis plus de 10 ans maintenant par de très nombreux créateurs multimédia et vigoureusement soutenu par Adobe. Ce succès en terme d’adoption n’est plus à démontrer néanmoins ce quasi-monopole dans la création multimédia pourrait désormais être battu en brèche par une nouvelle norme : HTML5, promue par le World Wide Web Consortium (W3C) *. HTML5 tente et tentera dans les prochains mois de concurrencer Flash sur son terrain de prédilection : la production de sites multimédia interactifs et animés dont les meilleurs exemples aujourd’hui sont les webdocumentaires ou les webfictions. Cette concurrence ne fait que commencer et elle ne sera pas simple pour le challenger HTML5 car Flash a encore une bonne longueur d’avance sur le terrain de la stabilité et de l’interactivité, sans parler du plein écran ! Bien que Flash soit loin d’être enterré, HTML5 possède deux avantages intrinsèques :

  • HTML5 se base sur des technologies ouvertes et libres de droit qui permettent aux contenus d’être beaucoup plus visibles et mieux référencés.
  • HTML5 est promu par les principaux membres du W3C dont Google, Apple et Microsoft. La firme de Redmond sortira prochainement une version bêta d’Internet Explorer 9 avec HTML5 comme fer de lance. Comme quoi, il n’est jamais trop tard de redorer son blason.

Quant à Flash, il a étendu très loin son influence tentaculaire sur toute la conception et la création multimédia sur le Web sans prendre le soin de s’ouvrir à la recherche sémantique au risque de condamner ceux qui l’ont choisi à une invisibilité croissante. En effet, l’ouverture à la recherche sémantique est un levier essentiel au référencement par les moteurs de recherche. Depuis l’apparition de Flash, cette question d’ouverture est d’ailleurs un débat récurrent sur le Web. Avec l’émergence de l’HTML5, technologie totalement ouverte, on peut pronostiquer que la part de marché de Flash pourrait baisser au cours des prochaines années. Flash se cantonnant dans des usages plus « corporate » et/ou privés. Toutefois, l’hallali pour Flash n’a pas encore sonné car la lenteur et les dissensions éventuelles des membres du W3C à imposer HTML5 comme pierre angulaire du multimédia sont autant de garants de la domination de Flash ! Sans même évoquer la présence ou non du Runtime Flash sur des plate-formes mobiles type Ipad, Iphone dont la question à ce jour ne semble pas totalement tranché. En l’espèce, il s’agit d’une parfaite illustration du « diviser pour mieux régner », au grand bénéfice de Flash et d’Adobe, son éditeur !

* W3C est un organisme de standardisation à but non-lucratif, fondé en octobre 1994 par l’inventeur du Web et chargé de promouvoir la compatibilité des technologies du World Wide Web

Un film interactif en HTML5

Parmi, les nombreux projets qui fleurissent en HTML5, chez 3Wdocs, on en a sélectionné un thewildernessdowntown, le clip d’Arcade Fire. Un projet récent qui exploite le potentiel de l’HTML5 et quelques-unes des fonctionnalités de géo-localisation mis à disposition par Google… et fait du même du prosélytisme pour le navigateur Chrome.

Source : http://www.thewildernessdowntown.com/
Le site du groupe Arcade Fire : http://www.arcadefire.com/

La baseline de thewildernessdowntown résume assez bien la teneur du projet

An interactive film by Chris Milk
Featuring « We Used To Wait »
Built in HTML5

Ce projet s’appuie notamment sur Google Chrome. Google qui voit d’ailleurs bien, plus loin qu’un simple navigateur avec son framework Google Chrome Frame. Voir la video ci-dessous.

This site was designed with Google Chrome in mind and is unable to render properly in your browser.
For the best viewing experience, we recommend downloading Google Chrome and trying this site again.

Source : http://www.thewildernessdowntown.com/

Qui fait quoi ?

De nombreux acteurs de la vidéo sur Internet se positionnent sur l’HTML5 et non des moindres, que ce soit les plates-formes de partage de vidéo (Vimeo, Youtube, Dailymotion…) ou les créateurs de célèbre player video en Flash (JW player).

Des mastodontes…
Quelques uns des poids lourds du secteur se positionnent clairement pour l’HTML5…

Pour plus d’informations sur le Google Chrome Frame, nous vous invitons à découvrir cette vidéo fort instructive !

Introducing Google Chrome Frame

Les plate-formes de diffusion et de partage

Pour aller plus loin