JSON-LD, SEO – Implementer du JSON-LD dans WordPress

Comme souvent, c’est via des voies détournées que l’on découvre l’utilisation de quelque chose. C’est le cas une fois encore en ce qui concerne l’usage du JSON-LD. En effet, il s’agissait au départ d’implementer un outil comme Parsely, ce qui se fait de mieux parait-il dans le rapprochement du marketing et de la « data analysis ». Pour information, la baseline est explicite « Letting Data Speak for Your Readers ». Cet outil donc nécessite la mise en place d’une sorte de plan de marquage mais sous une format particulier qui n’est autre que le JSON-LD.

Bref, voilà pour l’anecdote mais réduire ce format à cette simple utilisation est un peu réducteur. Le JSON-LD semble être le nouvelle horizon du web sémantique : tout ce qui est produit doit être qualifié. C’est un peu comme si les attributs d’un fichier xml s’étaient déplacés pour former une arborescence JSON. Il y a cette souplesse, cette scalabilité apparente qui plait temps à notre époque d’indexation, de référencement et de qualification. Comment être exhaustif sans être trop contraignant ? A cette question de la pluralité du contenu, la technologie répond JSON-LD.

Comme souvent, on va porter ces principes sous WordPress parce que c’est un POC facile. Une question en suspens toutefois : ce principe de sur-qualification à l’aide du JSON-LD de l’ensemble des éléments de contenu finira-t-elle par se réduire à une meta représentation du contenu.
Par conséquent, la synthèse primera plus encore sur le contenu d’origine. Pire, ce document d’origine existera sans que plus personne n’en comprenne le sens. Plus vous qualifiez, Plus vous réduisez, flippant non ?

Un cas pratique

Bon, on part d’un site simple sur lequel nous allons rajouter cette couche d’abstraction qui facilite la curation, le partage et l’indexation. Toute la réflexion est parti d’un bout de code disponible sur un site https://builtvisible.com/implementing-json-ld-wordpress/ avec quelques recoupements avec le site de schema.org. Source : http://schema.org/

Voilà, ci-dessous, quelque lignes de « l’évangile » du JSON-LD. Un bémol à cela : faire un effort d’abstraction sur la typologie du contenu et ne pas chercher à tout qualifier.

Le code source est disponible sur https://github.com/bflaven/BlogArticlesExamples/tree/master/json_ld

Set Structured Data of « JSON-LD » to your WebSite.
Schema type that you can use is « Article », »Person », »WebSite » and « searchAction ».
If Front Page, you can use « WebSite » and « searchAction ».
If post.php and page.php, you can use « Article » and « Person ».

Description meta tag, featured in search results
JSON-LD tags, using Schema.org namespace objects:

  • Front page: Publisher (shown as an Organization : name, alias, logo image, website, social accounts), Author (shown as a Person: public e-mail, job title, work, location, social accounts), Type of site (Blog or WebSite).
  • Pages and posts: Type of post (Article, Blog post, News, Scholarly article, Tech article), Author information (same person object as a above).

Voilà donc, on va pister chaque article, la page d’accueil et la page d’auteur et y insérer comme il se doit les bonnes informations au format JSON-LD.

Les paramètres du plugin
JSON-LD, SEO - Implementer du JSON-LD dans WordPress

La page d’accueil
JSON-LD, SEO - Implementer du JSON-LD dans WordPress

Un article
JSON-LD, SEO - Implementer du JSON-LD dans WordPress

Le code source est disponible sur https://github.com/bflaven/BlogArticlesExamples/tree/master/json_ld

En savoir plus